Traitement des eaux usées et des boues

Les boues huileuses traitées par ATM sont des mélanges contenant de l'huile, de l'eau et des sédiments de diverses dimensions. Nous séparons ces trois fractions à l'aide d'une technologie de décantation. Un décanteur est un tambour rotatif qui, par centrifugation, sépare les différentes substances les unes des autres. Les sédiments les plus lourds se déposent au fond, les substances huileuses remontent en surface et les eaux usées se trouvent entre ces deux couches.

Étape de traitement suivante

Ces trois flux sont alors acheminés du décanteur vers l'étape de traitement suivante. Les sédiments sont traités dans une autre unité de traitement sur le site ATM, l’unité de pyrolyse. L'huile est utilisée comme combustible pour l’installation de traitement thermique. Les eaux usées résiduelles sont acheminées vers l'installation de traitement des eaux usées : via l'unité de floculation et de flottaison (FFU), vers le traitement biologique des eaux usées.

Vous recherchez une solution pour vos déchets ?

Unité de floculation et de flottaison (FFU)

Les eaux usées contaminées arrivent dans un grand bassin de décantation dans la FFU. Des coagulants et des floculants sont ajoutés à l'eau, entraînant la floculation des éléments non dissouts dans l'eau. Il s'agit par exemple de petites particules d'huile et des particules solides flottantes, telles que des métaux lourds. Ensuite, des bulles d'air sont injectées dans l'eau, ce qui fait se réunir les flocs et les fait flotter en surface (flottaison), ce qui permet ensuite de les écumer. Après cette étape de pré-purification, les eaux usées contiennent toujours des composants organiques dissous. Ils nécessitent un traitement biologique.

Traitement biologique des eaux usées

ATM possède des réacteurs contenant une grande quantité de boues biologiquement actives. Ces boues contiennent des bactéries qui, en raison de l'ajout d'oxygène pur, peuvent absorber les déchets et les convertir en eau, en dioxyde de carbone et en azote.

L'eau épurée est extraite du réacteur à l'aide d'un filtre à membrane, laissant les bactéries dans le réacteur. Après l'analyse, l'eau traitée peut être dirigée vers sa destination finale.